• Le Greffon

    Commenditaire : Conseil général des Bouches du Rhône - Manifestation : Monument Minimum - Lieu : Chateau d’Avignon en Camargue, Ste Marie de la Mer - Date : 18 juin au 30 septembre 2006 - Crédits photo : Cabanon Vertical
    Sur ce territoire de Camargue, la présence des moustiques durant l’été rend audacieux l’idée de rêvasser le soir sur la terrasse. Le désir de développer des usages possibles en extérieur, malgré les inconvénients de l’environnement, devient le fil conducteur du projet. Il s’agit juste de créer  une enveloppe protectrice entre le dedans et le dehors. A la manière d’un meuble dans un intérieur,  une petite architecture vient se greffer à  « la maison blanche » pour aménager et rendre habitable cette façade. L’esthétique biomorphe est proche du bourgeon ou du cocon. Le projet consiste à installer un siège hors de la maison, habillé d’une moustiquaire tenue par une armature. On y accède en s’échappant  par la fenêtre. Cette excroissance, équipée d’une lampe, s’anime  au rythme du tournoiement des insectes sans que l’occupant n’en devienne la proie. Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’exposition “monument minimum” organisé par le conseil général des bouches du Rhône.
  • Existenz Minimum

    Commenditaire : Recyclart - Manifestation : Carte Postale : Marseille - Lieu : Bruxelles, Les Marolles - Date : 2004 - Crédits photo :
    Quand le centre culturel, Recyclart nous a proposé de construire une cabane sur la façade de la gare Bruxelles- Chapelle, nous nous sommes très vite posés la question : que viendrait faire une cabane ici ? L’investigation des lieux nous a amené à détourner l’idée de la cabane pour parler davantage du lieu. Recyclart occupe un vide qui résulte de la rencontre de réseaux de circulation . La voirie et les cheminements piétons définissent l’implantation des murs et les voies ferrées font offices de toiture. C’est cette image de l’enchevêtrement de réseaux, et du vide qui en résulte, qui va guider ce projet. Le vide comme essence de l’architecture. La cabane devient une forme éclatée qui montre ce vide et le met en valeur. Cette construction épurée décompose les outils de l’architecture. En faisant courir un réseau de trois bandes, il se dessine alors un vide habitable : Allégorie de la maison. Les bandes représentent chacune un élément constitutif de l’architecture.
  • L’arborigene 01

    Commenditaire : Autoproduction - Manifestation : - Lieu : Vitrolles, Z.I. des Estroublancs - Date : 2004 - Crédits photo :
    La production annuelle de pneus usagés en France était estimée en 2002 à 390000 tonnes. Un pneu doit peser en moyenne 10kg. Ce qui représente environ 40 millions de pneus…. Combien y en a t’il ici à Vitrolles ? 1 million, 2 millions…. Quoi qu’il en soit d’après nos estimations il nous faudra pas plus de 400 pneus pour construire notre borie. Un petit coin de garrigue coincé entre la nationale et la décharge, nous sommes bien loin du Lubéron et de ses parcelles agricoles qu’il a fallut épierrer. Mais après avoir délimité au sol un cercle de pneus, nous traduisons les gestes originaux de ces constructions. Rang après rang le cercle se referme et par un simple empilement en encorbellement la voûte en ogive se dessine. « Cette mauvaise cabane » (traduction de borie en provençal) résulte de la rencontre fortuite d’un déchet banal et d’un système constructif hérité du néolitique
  • Quartier d’éte

    Commenditaire : Autoproduction - Manifestation : - Lieu : Plan d’Aou, Marseille - Date : Octobre 2003 - Crédits photo : Cabanon Vertical
    Plan d’Aou est une barre d’une cité HLM en phase de désamiantage avant la destruction. Profitant de cet abandon la visite de tous les appartements permet de découvrir une  diversité colorée cachée derrière la façade monotone. Comme une trace archéologique, le papier peint est le témoignage de l’appropriation de la vie passée dans ces appartements. Cette extension en façade d’une surface de 3mcrée une transition habitable entre le logement et le paysage. Retournée comme un gant vers l’extérieur. Matériaux.  Bois, Contreplaqué, tôle ondulée.
  • Cabanon Vertical

    Commenditaire : Arènes - Manifestation : Festival Art des Lieux - Lieu : Marseille, Sainte Marthe - Date : Mai 2002 - Crédits photo :
    Mirabilis est une barre de logements laissée au stade du gros oeuvre sur un terrain maintenant à moitié reconquis par la nature. Sur la façade béante de ce témoin dénudé du modèle architectural d’une époque, nous avons greffé – en écho aux reconquêtes urbaines menées par les habitants de Hanoi – une cabane. Incongrue, elle est l’affirmation de l’individuel face au collectif, du singulier face à la série.