dima
  • Gecko #4

    Commenditaire : Marseille Habitat, Ville de Marseille, Département Bouches du Rhône, Fondation de France, Métropole Aix Marseille Provence - Manifestation : - Lieu : Cité Bellevue, Saint-Mauront (2ème), Marseille - Date : 2016-2017 - Crédits photo :
    L’engagement de longue haleine du Cabanon Vertical dans la cité Bellevue ne cesse de nourrir une réflexion sur l’amélioration du cadre de vie de la cité. Lancé dans la dynamique positive des 2 premiers Geckos, un nouvel aménagement concerté se construit sur le parvis du bâtiment C14, principale entrée piétonne de la cité, en interface avec l’école primaire Bellevue. En partant de l’usage existant d’un unique banc circulaire, le projet évolue vers une multiplicité des formes d’assises : un système de gradins tentaculaires se greffe autour d’un transformateur EDF existant. Ses tentacules multiplient et qualifient des situations d’assises, sur plusieurs niveaux, dans différentes directions. Telles des strates, elles donnent un nouveau relief au parvis. En négatif, les tentacules dessinent des vides, des micro-espaces qui diversifient les scénarios d’usage ( agora et gradins, espace délimité pour des ateliers, volumes ludiques, salon...). Les tentacules s’épanouissent jusqu’à s’éclater, en quelques éléments libres comme une grande table de pique-nique, des jardinières, des table de ping-pong. Sur la base d’un tout nouveau sol impeméable et de nouvelles plantations, Gecko#4 compose un paysage d’assises propice aux rencontres entre habitants, aux jeux des enfants, à l’attente des parents... La liberté des formes est au service d’une appropriation du lieu, et d’une ouverture de celui-ci à l’expérience individuelle et collective. Le parvis devient un lieu potentiel d’activation à l’échelle du quartier, idéal pour des événements associatifs (projection plein air, repas de quartier). Fort d’une proximité et d’une générosité avec le quotidien des habitants, le parvis retrouve sa fonction d’esplanade. Il se fait place publique. Il s’offre comme un possible lieu extérieur d’atelier pour les élèves de l’école primaire Bellevue, d’ailleurs associés à la plantation des jardinières. La figure du Gecko reprend sens ici, comme un corps vivant qui se déploie confortablement et qui s’accroche subtilement à l’existant.