dima
  • La Fontaine

    Commenditaire : Service culture, Département 13 - Manifestation : Journées du Patrimoine et les Dimanches de la Canebière - Lieu : Fontaine des mobiles, square Léon Blum, 13001 Marseille - Date : de septembre 2017 à octobre 2018 - Crédits photo : Olivier Bedu, Marine Ruffin
    Le projet est né d’un accident de trajectoire entre une fontaine de 1970, la Fontaine des Mobiles, et la pratique d’un espace public de Marseille situé square Léon Blum, au croisement de la Canebière et des Allées Gambetta. Entre histoire des lieux et confort du quotidien, le projet de la Fontaine place Léon Blum revisite une fontaine par de simples installations en bois qui apportent une réelle valeur d'usages au lieu. Redonner du sens, c'est aussi jeter un regard curieux sur le paysage de cet objet sculptural pris dans son contexte. Désaffectée il y a une vingtaine d’années, la fontaine en briques et béton a une forme ronde et généreuse avec 3 disques superposées. Détournée en assise de fortune, de fontaine elle devient bancs ou aire de jeux selon les habitants et les différentes heures de la journée. Elle joue alors un rôle de retrouvailles nocturnes ou matinales qui crée une certaine cohérence à ce bout d’espace public disparate, vestige d’un aménagement de 1970. À l’occasion des journées évènementielles « Les Dimanches de la Canebière » couplées aux Journées du Patrimoine, l’envie est née « d’habiller » cette fontaine afin de conforter ses usages et de mettre en valeur le potentiel de cette forme prévue initialement pour accueillir de l’eau. Le projet consiste donc à métamorphoser la fontaine en assises par de petites interventions légères qui se jouent de sa forme initiale. Il s'agit également de proposer de porter un regard sur l'environnement proche par des propositions graphiques : une table d'orientation dessinée à la main présente une vue à 360 ° et des photos historiques montrent l'évolution de ce même site.  Le chantier a été réalisé en 3 jours : - construction d'un plancher dans le bassin majeur de la fontaine et faire de ses rebords des assises confortables - utiliser les disques, petits bassins de différentes hauteurs comme des assises et un support à un projet d’archive et de patrimoine : les bassins sont comblés par un plancher sur lequel nous avons installé soit une table d’orientation  sur laquelle on peut marcher et y lire des informations historiques, soit des hexagones en bois qui font office de dossier et présentent des archives photographiques de la construction de cet espace public marseillais. Chaque image reprend un point de vue d’un moment de l’histoire de cette place Léon Blum. La Fontaine devient ainsi un outils d'éveil au paysage environnant. Ce travail s’est fait en association avec l’artiste-marcheur Nicolas Mémain. Prévue pour un temps « événementiel » d’un mois, il a finalement trouvé sa place le temps d’une année, de septembre 2017 à octobre 2018.